Editorial

Jean Guion Jean Guion

Stéphane Hessel,

notre si regretté ami, Président d’Honneur et inspirateur, aimait citer Einstein : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire… »
Rien n’agaçait plus Stéphane que la passivité et le politiquement correct des institutions internationales toujours prêtes à normaliser des situations anormales et, disait-il, « à laisser assassiner de bonne foi des innocents… » C’est en fait, pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, le combat de l’Alliance Francophone, un des combats, celui de permettre à ceux qui défendent nos valeurs de pouvoir le faire librement et concrètement !

Force est de constater que si nous laissons la Francophonie aux mains des politiques, de tous les politiques, elle ne survivra pas longtemps ! Entre ceux qui veulent supprimer « La Princesse de Clèves », ceux qui suppriment les langues anciennes ou imposent l’anglais dans l’enseignement supérieur…et ceux qui depuis hier veulent appliquer une réforme de simplification de la langue française datant des années 90 et qui vise, entre autres, à supprimer les accents, comme les anglophones, c’est curieux non ?

Regardez ces grandes chaînes, dites francophones, qui se parent de titres anglophones, de slogans anglophones, « pour faire bien » croient-elles.
Regardez ces ministres qui imposent l’anglais en Université « pour attirer des étrangers ». Je vous avoue n’avoir toujours pas compris le concept ! Quitte à apprendre la langue de Shakespeare je préférerais personnellement aller à Oxford … Ce sont les Bourgeois Gentilhomme du 21ème siècle qui, comme monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, assassinent notre langue et notre culture sans le savoir ? Et qui laisse faire ? Pas nous en tout cas…

Jean R.Th. Guion