Editorial

Jean Guion Jean Guion

Arnaud d’HAUTERIVES n’est plus...

ARNAUD D’HAUTERIVES
PRÉSIDENT D’HONNEUR DE L’ALLIANCE FRANCOPHONE,
SECRÉTAIRE PERPÉTUEL DE ACADÉMIE FRANÇAISE DES BEAUX-ARTS N’EST PLUS...

J’ai la terrible tristesse de vous apprendre que Arnaud d’Hauterives, Président d’Honneur de l’AllianceFrancophone-Membre de l’Institut-Prix de Rome-Commandeur de la Légion d’Honneur-Officier des Palmes académiques-Commandeur des Arts & Lettres-Officier du Mérite nous a quitté !

La famille de Arnaud d’Hauterives, notre regretté Président d’Honneur, nous a fait savoir qu’une messe en son souvenir serait célébrée le mercredi 21 mars à 11 heures, à la Chapelle Saint-Symphorien de l’Eglise Saint-Germain-des-Prés à Paris VIème.
Arnaud d’Hauterives, notre Président d’Honneur nous a quitté !
Il avait succédé à Pierre Messmer, Maurice Druon et Stéphane Hessel.

Peintre et graveur, le Comte Arnaud d’Hauterives a été trois fois président de l’Académie des Beaux-Arts avant d’en devenir secrétaire perpétuel.
Né en 1933 à Braisne (Aisne) et formé à l’École des Beaux-Arts de Reims, puis à l’École nationale des Beaux-Arts de Paris auprès des peintres Raymond Legueult et Jacques Goerg, Arnaud d’Hauterives devient premier Grand Prix de Rome en 1957 et réside à la Villa Médicis dans la foulée.

Un séjour romain suivi d’un passage par la Casa Velazquez de Madrid de 1964 à 1966.

Fort de cette formation académique et riche de ses voyages au long cours du Burkina Faso au Cameroun en passant par la Chine ou la Sibérie, il devient peintre officiel de la Marine en 1981.

Trois ans plus tard, il est élu membre de la section de peinture de l’Académie des Beaux-Arts au fauteuil de Jean Souverbie.

À propos de ses nus, le peintre Georges Cheyssial, dans son discours de réception d’Arnaud d’Hauterives, a dit « Pour vous, les déesses que vous mettez en scène n’ont pas la sereine certitude de celles descendant de l’Olympe. Tout aussi belles, mais d’une autre beauté, elles portent en elles le doute d’un paradis accessible et la certitude d’une vie traversée d’orages et de passions ».

En 1986, Arnaud d’Hauterives devient conservateur au musée Marmottan-Monet à Paris.

En 1987, 1991 et 1996, il est président de l’Académie des Beaux-Arts puis secrétaire perpétuel à vie.

Sous sa présidence, la photographie entre enfin au sein de l’Académie avec la création d’une section dédiée en 2005 et l’élection de Lucien Clergue et Yann Arthus-Bertrand.

De gauche à droite : Jean Guion et Arnaud d’Hauterives

Jean Guion
Président international de l’Alliance Francophone