Editorial

Jean Guion Jean Guion

JEAN MIOT NOUS A QUITTES ...

Il avait assumé, brillamment, tellement de fonctions (voir ci-dessous l’article du Monde), qu’on le surnommait affectueusement "Monsieur Les Présidents"...lui qui était la modestie même et qui, lorsqu’on lui demandait ses fonctions répondait invariablement : journaliste !

Créateur des Prix de l’Humour Politique (involontaire), il était le prince de l’humour volontaire !

Qui ne connaissait pas Jean Miot ?

Ceux qui n’aimaient pas la vie probablement, car Jean incarnait l’art de vivre, de bien vivre à la française.

Le rencontrer était toujours une fête de l’esprit et du goût.

La première fois où je l’ai physiquement rencontré c’était à Hong-Kong, le 1er juillet 1997, le jour des cérémonies de la rétrocession de Hong-Kong à la Chine de Pékin !

Lui était le patron de l’AFP et moi je conseillais les démocrates de Hong-Kong dans leur Résistance à une répression qui s’annonçait violente.

Partageant les mêmes valeurs humanistes nous devînmes tout naturellement amis, une amitié qui n’allait aller qu’en se renforçant autour de bonnes tables, de bonnes bouteilles, et de bonnes histoires...

Il devint Administrateur de l’Alliance Francophone, puis son Vice-président depuis 12 ans !
Passionné par l’Afrique et ses cultures il me nomma Ambassadeur de l’Ordre de Gutenberg pour le Continent.

Ensemble nous avons mené à bien de très nombreux projets humanitaires et culturels dont les Universités Africaines de la Communication (UACO) !

Le Berri, qu’il considérait comme le centre du Monde, doit être bien triste aujourd’hui, mais moins que je ne le suis moi-même au moment où j’écris ces quelques lignes les yeux embués de larmes...

Non Jean rassure-toi, je ne pleure pas car je sais que tu avais horreur de l’eau… et donc des larmes !

Jean RTh. Guion